Accueil - Ménopause

Andropause

L'andropause aussi appelée « déficit androgénique lié à l'âge » est un ensemble de symptômes physiologiques liés à la baisse de sécrétion essentiellement de testostérone chez l'homme, à partir de 45 ans. Cet état physiologique ressemble en termes de symptômes à la ménopause chez la femme mais à la différence que la reproduction reste possible : Il n'y a pas de baisse de fertilité associée à cette baisse de testostérone.

La testostérone a 3 rôles. Le premier est lié à l'état de forme général -fatigue, forme physique ou mentale-. Son deuxième rôle est de nourrir les os et certains organes. Et enfin, c'est l'hormone sexuelle principale : sans cette hormone, l'homme ne peut pas fonctionner sexuellement correctement.

L'andropause peut se manifester par des symptômes similaires aux symptômes connus des femmes : une diminution de la libido et des érections moins rigides et moins fréquentes, des troubles du sommeil, une prise de poids –essentiellement abdominale-, une sudation excessive, une irritabilité accrue, une tendance dépressive, une diminution de la masse musculaire, une fatigabilité plus fréquente -manque de tonus-, une récupération physique plus difficile, des douleurs musculaires et articulaires plus fréquentes, une perte de densité osseuse –ostéoporose- une régression de la pilosité.

Ces symptômes peuvent tout aussi bien être la conséquence du simple vieillissement de l'individu, sans lien avec l'anomalie hormonale. Le taux de testostérone étant variable, ce n'est qu'en présence de plusieurs de ces symptômes et de 2 bilans hormonaux (espacés de 2 à 4 semaines selon la recommandation de l'association française d'urologie) confirmant l'anormalité du taux de testostérone que le diagnostic d'andropause sera confirmé.

Comment lutter contre l'andropause ?

De façon naturelle, suivre les règles hygiéno-diététiques : Limiter la consommation de sucre, de gras et de produits raffinés, éviter l'alcool, consommer des fruits et des légumes, pratiquer une activité physique régulière, arrêter le tabac.

Médicalement, le traitement repose exclusivement sur l'administration de testostérone -injectable (intra musculaire), comprimés, gel transdermique, patch-. Les insuffisances érectiles peuvent faire l'objet d'un traitement spécifique. Un traitement par testostérone implique un bilan prostatique préalable (dosage PSA en particulier) et une surveillance régulière de celle-ci. Ce médicament n'est pas en rien responsable du cancer de la prostate. Mais il peut stimuler et aggraver le développement d'un cancer prostatique déjà présent mais non décelé.

Les médecins les plus à mêmes de traiter les problématiques liées à l'andropause sont les médecins sexologues, les andrologues et les urologues.

On l'a vu, par le fait du vieillissement, tous les hommes passent par l'andropause. Cependant, tous n'en ressentent pas les symptômes, et la majorité d'entre eux continuent de vivre leur vie sans problème.

Victor, 76 ans
Je suis allé voir un urologue quand j'avais la soixantaine à cause de petites fuites urinaires. Ce spécialiste ne m'a jamais parlé Lire la suite...

Document réalisé par Christiane Mélis, Carine Lenfant pour les Blouses Blanches de Pernes. © illustrations : Vincent Valère